Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Recherche Scientifique Equipe recherche scientifique, Lycée St François-Xavier

La voiture à hydrogène

Equipe Recherche Scientifique

Ca y est la voiture à hydrogène débarque sur les routes ! Cela faisait quelques années que l'on nous en parlait et les avis étaient très partagés. Tandis que certains s'appuyant sur des catastrophes comme l'incendie du Hindenburg en 1937 voyaient l'hydrogène comme un danger public, d'autres le voyaient comme une source de carburant pouvant être une bonne alternative à l'électrique conventionnel. Heureusement il n'explose pas !

Il s'agit tout simplement d'une voiture électrique conventionnelle. En effet le moteur électrique est toujours présent mais la batterie a été remplacée par une pile à combustible. Cette dernière fonctionne en oxydant le dihydrogène (placée dans un réservoir en matière composite sous le coffre) avec le dioxygène de l'air. La réaction chimique de ces éléments produit de l'électricité et de l'eau. Cette dernière sort du pot d'échappement, sous forme de vapeur. On peut la boire mais seulement en petite quantité.

De la voiture électrique conventionnelle, la voiture à hydrogène garde ses avantages qui sont une conduite silencieuse et des accélérations franches mais elle va plus loin, son autonomie est meilleure et il ne faut que trois à cinq minutes pour remplir le réservoir d'hydrogène. Eh oui, on fait le plein d'hydrogène comme le plein d'essence ! On oublie donc la charge de huit heures des voitures électriques sur un secteur de 220 volts ! Cependant le prix de ces voitures est encore élevé (la Toyota Mirai est proposée à partir de 78 000 € en Allemagne) et les stations qui proposent de l'hydrogène sont encore rares.

 

 

La Toyota Mirai devant une station d'hydrogène.

La Toyota Mirai devant une station d'hydrogène.

Plan de la Toyota Mirai. Au premier plan en jaune, le réservoir en matière composite qui contient l'hydrogène. Derrière toujours en jaune, la pile à combustible. Au dernier plan, le moteur électrique.

Plan de la Toyota Mirai. Au premier plan en jaune, le réservoir en matière composite qui contient l'hydrogène. Derrière toujours en jaune, la pile à combustible. Au dernier plan, le moteur électrique.

Guillaume

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires