Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Recherche Scientifique Equipe recherche scientifique, Lycée St François-Xavier

Les fourmis et les pucerons

Equipe Recherche Scientifique

Certaines fourmis recueillent la sève des feuilles avec l’aide des pucerons. Les pucerons qu’elles placent sur les feuilles se nourrissent de la sève des plantes. Cette sève dans le corps du puceron est convertie en une substance sucrée appelée le miellat. Les fourmis, qui aiment le miellat, ont trouvé le moyen de soutirer cette nourriture aux pucerons. Affamées, elles s'approchent du puceron et commencent par lui frotter l’abdomen avec leurs antennes. Le puceron qui apprécie ce “brossage” émet alors une gouttelette de ce miellat et le donne à la fourmi. En retour, les fourmis s’occupent des pucerons. En automne, ces fourmis ramassent les œufs du puceron et les gardent dans leur nid jusqu’à ce qu’ils éclosent. Plus tard, elles placent les jeunes pucerons sur les racines de plusieurs plantes, afin qu’ils en sucent la sève et leur fournissent du miellat. La question suivante se pose alors : bien qu’il existe des milliers d’êtres vivants dans le monde, comment les fourmis ont-elles connaissance de cette particularité des pucerons? Le fluide qui sort du puceron correspond exactement au besoin de la fourmi ; la fourmi sait que le puceron aime les caresses et les lui prodigue; elle reçoit alors de la nourriture en échange.

Comme on le voit sur ces images, elles élèvent des troupeaux de pucerons et s'en servent pour se procurer de la nourriture. En retour elles veillent avec soin sur leur troupeau en le protégeant de tout ennemi. Cet élevage constitue sans aucun doute un exemple très intéressant de symbioses au sein du monde des insectes.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires