Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Recherche Scientifique Equipe recherche scientifique, Lycée St François-Xavier

Les Risques de l'Espace

equiperecherchescientifique

La Nasa vient de découvrir un astéroïde qui pourrait détruire la Terre. Cette fois, il s’agit d’un objet stellaire de 140 mètres de long qui pourrait s’écraser aux alentours de février 2040.

Le Bureau de la Nasa, en charge de l’observation et de la surveillance des astéroïdes, vient de diffuser une alerte sur un risque possible de collision. En cause, la trajectoire de l’astéroïde 2011 AG5 qui pourrait l’amener à percuter la Terre en février 2040, le 5 pour être précis.

La NASA suit cet astéroïde depuis janvier 2011, cet astéroïde est l’un des 8.744 connus. Le risque de collision est de 1/10 d’après l’échelle de Turin. Dans le cas de 2011 AG5 et si l’on se fie à cette échelle, les risques de collision sont extrêmement faibles

Collision de 2011 AG5 : le doute sera levé en 2013.

Si cet astéroïde a retenu l’attention de la Nasa, c’est qu’avant 2040, il s’approchera par deux fois de la Terre à des distances relativement courtes. Une première fois en février 2023, à seulement 1,6 million de kilomètres de la Terre, puis en 2028 à plus de 16,7 millions de kilomètres. A ces distances, l’influence gravitationnelle de la Terre est importante. Ce que craignent les chercheurs, c’est que cette force puisse modifier l’orbite de l’astéroïde et de la placer sur une trajectoire de collision avec la Terre, en 2040.

 

http://french.cri.cn/mmsource/images/2012/03/02/500386931cf1430b9a2e36e675679fd1.jpg

 

La fin du monde sera-t-elle repoussée ? Rendez vous le 5 février 2040 pour le savoir…


Pierre Bozo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires

Lechapelain 09/03/2012 01:04

Article très intéressant !

Peut être que préciser ce que constitue l’échelle de Turin pourrait aider certains lecteur : c'est une notation de 1 à 10 tenant compte de la probabilité d'impact et l’énergie cinétique de l'objet
(http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/7/74/Torino_scale-fr.png).

Le Minor Planet Center donne des informations sur les différentes observations effectuées et sur les paramètres orbitaux (http://www.minorplanetcenter.net/mpec/K11/K11A31.html).

Pour l'instant ces derniers restent à préciser (dans un an, l'incertitude sur la position dans le ciel est de +-20 secondes d'arc, ce qui est énorme !) : le nombre d'observations est insuffisant,
l'astéroïde est pour l'instant dans le ciel diurne, mais en 2013 il sera possible de préciser sa trajectoire. En effet il sera en position d’apogée et observable la nuit
(http://www.nasa.gov/mission_pages/asteroids/news/2011AG520120228.html).