Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Recherche Scientifique Equipe recherche scientifique, Lycée St François-Xavier

Lunar Reconnaissance Orbiter

equiperecherchescientifique

La sonde américaine Lunar Reconnaissance Orbiter survole notre satellite depuis bientôt trois ans à une cinquantaine de kilomètres d'altitude pour en réaliser une cartographie en haute résolution et en étudier la surface, principalement les régions polaires, à la recherche d'éventuelles réserves de glace au fond de cratères plongés dans une nuit permanente. À l'origine, LRO devait fournir des images de la surface lunaire pour préparer un prochain retour des Américains sur notre satellite, un projet désormais abandonné.

L'orbiteur dispose de deux caméras : la Wac (Wide Angle Camera) fournit une résolution d'environ 100 mètres alors que la Nac (Narrow Angle Camera) peut saisir des détails de 0,5 mètre. Ce sont ces caméras qui permettent de réaliser des spectaculaires images de la surface, que ce soit pour nous montrer des paysages inédits ou les sites des précédentes missions lunaires. Grâce à LRO on dispose par exemple d'une mosaïque haute définition de la face visible de la Lune et une autre de la face cachée, beaucoup plus cratérisée.

En l'absence de turbulence atmosphérique, la Wac fournit des images dont la résolution est 10 fois supérieure à celle d'un télescope amateur terrestre. Quant à la Nac, ses prouesses sont stupéfiantes. C'est elle qui est régulièrement mise à contribution pour immortaliser les sites d'atterrissage d'Apollo, des curiosités géologiques comme un trou sur la face cachée ou encore une grotte dans Marius Hills.


Jonathan Goussard

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires